Résumé du mythe

Psyché était vénérée à l’égal d’Aphrodite, qui était jalouse et furieuse d’un tel blasphème. Elle ordonna à Éros, son fils, de la venger, mais, voyant la belle mortelle, il en tomba éperdument amoureux. Elle est enfermée dans un palais où elle résiderait désormais. Chaque nuit, un mystérieux visiteur pénétrait dans la chambre et s’unissait à elle, mais il lui interdisait de chercher à voir son visage. Une nuit, Psyché, curieuse de connaître enfin le visage de son amant, l’éclaira à la lueur de sa lampe à huile, mais une goutte d’huile brûlante le réveilla en sursaut. Éros s’enfuit, déçu par cette trahison.
Psyché, désespérée, partit à la recherche de son amour perdu. Aphrodite lui infligea alors de terribles épreuves. Lors de la dernière épreuve, elle devait chercher un flacon qu’elle ne devait en aucun cas ouvrir, mais la curiosité l’emportant sur l’interdiction. En ouvrant le flacon, elle tomba dans un sommeil mortel. Éros la réveillera en l’embrassant.

Artiste

Antonio Canova, né en 1757 et mort en 1822, est un sculpteur italien de la République de Venise. Il se fait reconnaître pour ses multiples statues de marbre de la mythologie grecque. Il est aussi l’artiste derrière le Napoléon en Mars désarmé et pacificateur et de la célèbre sculpture Persée tenant la tête de Méduse.

Néo-classicisme penchant sur le romantisme

Le néo-classicisme est un mouvement esthétique caractérisé par la volonté d’un retour aux sources de l’art, que les théoriciens croyaient être d’origine antique, dans l’art grec, étrusque et romain. Donc, cette sculpture est en plein dans ce mouvement, car elle fait un joli clin d’œil à l’antiquité en mettant en scène un mythe grec dans le marbre, matériel utilisé dans ce temps. J’ose dire que cette sculpture penche dans le mouvement du romantisme (mouvement mettant de l’avant une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l’évasion et le ravissement dans le rêve, l’exotisme et le passé), car l’œuvre nous inspire un désir de s’évader par la beauté de l’étreinte et la présence de l’émotion amoureuse (yeux dans les yeux, main qui cache la nudité pour signifier qu’elle est sienne, autre main qui caresse la joue).

Contexte socio-historique

Pendant la création de cette sculpture, en France, la Révolution Française se déclenchait. Elle eut des répercutions jusqu’en Italie. Les seize républiques d’Italie s’agitent et sont inspirées par cette révolte, sauf la république de Venise, qui adopte une neutralité hostile. Cette sculpture en est un exemple, pendant que la révolte éclate et que le sang coule, Canova met en œuvre la beauté de l’amour et du désir dans une harmonie. Un joli hommage à la paix.

 

© 2010 Musée du Louvre / Raphaël Chipault